Opération de la cataracte : les étapes à passer pour cette intervention médicale

Opération de la cataracte : les étapes à passer pour cette intervention médicale

La cataracte est une maladie des yeux. Cette maladie se déclenche naturellement avec l’âge, en effet, à force de trop travailler, l’œil perd sa transparence et la cataracte s’active. La solution est d’enlever cette voile qui gêne la vue par une intervention chirurgicale.

Les causes de la cataracte

Les personnes qui lisent souvent les livres à l’aide d’une lampe, et maintenant avec son téléphone ou la télévision, peuvent subir un problème de cataracte à 60 ans. Il est possible aussi d’attraper cette maladie par l’existence du diabète, ou des personnes qui sont exposés à des produits néfastes à la santé comme le tabac, l’alcool, etc. 

Comment dire que la cataracte peut être opérée ?

À 50 ans, il est très conseillé de voir son ophtalmo tous les mois, parce qu’il est possible que la personne ne s’aperçoive pas qu’elle a la cataracte. Les symptômes sont très simples d’ailleurs, on peut constater une cataracte si on a une vue ombragée ou voilée, etc. Cette cataracte ne fait pas mal, mais elle gêne. À noter qu’il n’y a pas de traitement médical pour la cataracte, on attend juste que la voile augmente pour passer à l’opération.

Parcours d’un patient en phase chirurgicale de cataracte

Une fois en consultation l’assistant va vous révéler le diagnostic et va discuter avec vous votre programme pour une intervention chirurgicale. Il faut signer des papiers de consentement et éventuellement, une personne qui va assurer votre assistance lors de vos séjours de l’intervention. Le jour de l’opération, vous allez arriver à l’hôpital à jeun et vous passerez un test sanguin. L’infirmière va vous injecter un collyre afin de dilater l’œil pour que le chirurgien puisse visualiser votre cristallin. Vous devriez passer sous la douche et vous habiller des vêtements appropriés à l’intervention. Vous passerez dans la salle pour l’anesthésie. L’opération peut durer 20 à 40 minutes, et vous sortez avec un œil bandé. L’infirmière va vous rhabiller et vous donner déjà des médicaments. Vous pouvez rentrer chez vous et revenir à l’hôpital le matin pour le contrôle ou y séjourner pour deux à trois jours.

Les suivis après l’opération

N’oubliez pas d’acheter les lunettes de protection de la lumière à mettre à la sortie de l’hôpital. Selon les paroles des médecins, il est tout à fait normal d’avoir l’œil qui pique et qui se gratte pour la cicatrisation, mais il ne faut pas le toucher à la main. À noter que c’est un geste de manie et de réflexe normal à retenir dans notre cas. La vision va remonter après trois à quatre jours d’intervention. Les seuls signes qui vous obligent à revenir consulter le médecin est quand votre œil est rouge ou qui vous fait mal ou bien au pire une baisse de vision sévère. Un mois plus tard, vous irez à nouveau visiter votre ophtalmo pour contrôler si l’implant est bien en place et il vous prescrira une nouvelle paire de lunettes.

Attention, il ne faut pas négliger de suivre l’application de tous les médicaments et les collyres donnés par le médecin juste après l’opération et ce un mois de convalescence. Et surtout, pas se gestes brusques durant ce temps afin de bien récupérer.